Plan d’action pour un climat positif et bienveillant

Le Séminaire des Pères Maristes a une obligation légale d’intervention, et ce, afin d’offrir à tous les élèves un climat sécuritaire, positif et bienveillant, d’où la mise en place d’un plan d’action pour un climat positif et bienveillant. Ce plan d’action vise à prévenir et à intervenir en regard de toute situation d’intimidation et de violence. D’un autre côté, le Séminaire s’attend à ce que l’ensemble du personnel scolaire, les élèves et les parents signalent obligatoirement et le plus rapidement possible toute situation d’intimidation ou de violence.

 

But du plan d’action pour un climat positif et bienveillant

Puisque l’école s’inscrit dans un contexte éducatif, le plan d’action vise d’abord et avant tout la prévention et l’éducation. Par conséquent, son but est, dans un premier temps, de sensibiliser et d’outiller l’ensemble des acteurs face aux situations d’intimidation et de violence.

 

État de la situation au sein de notre établissement d’enseignement

Les élèves qui fréquentent notre établissement ont un grand sens du civisme. Le climat est propice aux apprentissages. Les relations interpersonnelles sont d’une très grande qualité et permettent le développement d’un esprit de famille unique. Toutes ces conditions une fois réunies favorisent l’émergence d’un milieu bienveillant, respectueux et sécuritaire.

 

Moyens de prévention

Les moyens de prévention mis en place tout au long de l’année au sein du Séminaire permettent le développement des valeurs telles que la bienveillance, le respect, l’empathie, la responsabilité, l’honnêteté, l’intégration des personnes, l’intégrité, la coopération et la collaboration.

 

Procédure de signalement d’une situation d’intimidation ou de violence

Lorsqu’un acte d’intimidation ou de violence est constaté par un élève, un(e) enseignant(e), un autre membre du personnel de l’établissement ou tout autre individu, cette personne doit immédiatement en aviser la direction des services aux élèves afin que les interventions prévues soient effectuées auprès des personnes impliquées.

 

Délai de traitement de tout signalement d’un acte d’intimidation ou de violence

Le Séminaire s’engage à faire un suivi dans un délai de 48 heures ouvrables suivant la réception du signalement de la situation d’intimidation ou de violence. Il s’engage également à assurer la confidentialité de tout signalement ou de toute plainte d’une situation d’intimidation ou de violence, et ce, dans l’objectif de protéger la ou les victime(s) concernée(s) par l’événement.

 

Sanctions et interventions

Au Séminaire, nous avons la volonté de faire respecter les droits de tous et d’offrir un climat positif, bienveillant et sécuritaire qui favorise le développement personnel, social et scolaire de chaque élève. La violence et l’intimidation de tout genre sont inacceptables. Elles ne sont pas tolérées au Séminaire, ni dans les autobus scolaires, ni par le biais de l’électronique. Chacun a le droit d’être protégé, a le devoir de protéger les autres et d’intervenir afin de faire cesser le comportement inapproprié. Tout incident doit être signalé. La prévention de la violence et le maintien d’un climat sain et sécuritaire demandent une implication de tous les acteurs qui gravitent autour du Séminaire. Le personnel, les parents ainsi que les élèves doivent se mobiliser.

Les sanctions disciplinaires sont imposées suite à l’analyse rigoureuse de la situation d’intimidation ou de violence. L’auteur du geste s’expose à une sanction qui est déterminée par la direction des services aux élèves. Cette sanction tient compte de différents facteurs, étroitement liés à la nature de l’acte (gravité, durée, caractère répétitif de l’acte répréhensible, dangerosité, etc.), au profil de la victime (âge, vulnérabilité, impact de l’acte, etc.) et à celui de l’auteur du geste (âge, intention, antécédents en matière d’intimidation ou de violence, etc.)

 

Plan d’action pour un climat positif et bienveillant

Guide à l’intention des parents

Guide à l’intention des élèves

Formulaire de dénonciation confidentielle